2.1 Les résultats consolidés

2.1.1 Introduction

Plateforme d’intermédiation au positionnement unique, Edenred a fait preuve de résilience face aux effets de la crise sanitaire et renoué avec la croissance au second semestre 2020
  • Chiffre d’affaires opérationnel de 1 423 millions d’euros, en baisse de seulement 1,6% en données comparables sur l’année, l’Europe étant en croissance de 1,3%.
  • Au second semestre, croissance organique de 1,1% du chiffre d’affaires opérationnel (+1,2% au quatrième trimestre).
  • Revenu total de 1 465 millions d’euros, en recul de 2,0% en données comparables et de 9,9% en données publiées, impacté par des effets de change défavorables.

 

Edenred enregistre une performance financière solide malgré le contexte et des effets de change défavorables, qui démontre sa réactivité et la robustesse de son modèle d’affaires
  • EBITDA de 580 millions d’euros, en baisse de 4,6% en données comparables (-13,2% en données publiées) en 2020, en ligne avec l’objectif annoncé (550 – 600 millions d’euros), et en hausse de 2,5% en données comparables au second semestre 2020.
  • Marge d’EBITDA maintenue à 39,6%, en repli de 1,1 point en données comparables sur l’année et en hausse de 0,8 point au second semestre.
  • Résultat net, part du Groupe à 238 millions d’euros, en baisse de 74 millions d’euros, en ligne avec la baisse d’EBITDA.
  • Forte génération de free cash flow de 640 millions d’euros, portée par le rebond de l’activité au second semestre, l’attention portée à la trésorerie, et l’allongement de la durée de rétention des fonds alloués aux utilisateurs du fait de la crise sanitaire.
  • Ratio d’endettement net stable à 1,9x l’EBITDA.
  • Dividende proposé : 0,75 euro par action en hausse de 7,1%.

 

Edenred a su rebondir dès 2020 et préparer 2021, en augmentant ses investissements ainsi qu’en faisant preuve d’agilité et de dynamisme commercial
  • Accélération de la digitalisation des Avantages aux salariés en Europe (+9 points vs. 2019), portée notamment par le développement du télétravail.
  • Développement de solutions d’argent fléché pour un soutien ciblé aux secteurs fortement touchés par la crise, comme la restauration et le tourisme.
  • Lancement et montée en puissance de nouvelles offres (ex : maintenance de flottes au Brésil, Ticket Mobilité en France, Ticket Restaurant aux États-Unis).
  • Accélération de la politique de responsabilité sociale et environnementale avec l’amélioration d’indicateurs clefs sur ses trois piliers « People, Planet, Progress ».

 

Edenred dispose de tous les éléments (innovation, excellence opérationnelle, capacité d’acquisitions ciblées) pour accélérer et générer une croissance profitable et durable dans un monde post-Covid
  • Edenred est particulièrement bien positionné pour saisir les opportunités issues d’un certain nombre de mutations profondes du monde du travail qui se sont accélérées avec la crise sanitaire :
  • un monde plus connecté, digital et mobile-first,
  • un monde pratiquant davantage le télétravail,
  • un monde recherchant des solutions socialement et environnementalement responsables,
  • un monde où les paiements inter-entreprises sont de plus en plus automatisés et digitaux.
  • Après un premier semestre qui devrait être encore marqué par des restrictions sanitaires pesant sur la croissance du Groupe, la situation devrait s’améliorer au second semestre et soutenir ainsi la croissance d’Edenred.

Malgré les incertitudes sanitaires, Edenred entend générer en 2021 un EBITDA en croissance organique de minimum 6%.

Lors de sa séance du 1er mars 2021, le Conseil d’administration a arrêté les comptes consolidés[1] du Groupe au 31 décembre 2020.

 

[1] Les procédures d’audit sur les comptes consolidés ont été effectuées et le rapport de certification a été émis après finalisation de la vérification du Rapport de gestion et des diligences relatives au format électronique ESEF des comptes 2020.