5.4 PROGRESS, créer de la valeur de manière responsable

Edenred s’engage à créer de la valeur en développant ses activités et partenariats de manière éthique sur toute sa chaîne de valeur, en garantissant la sécurité informatique et la protection des données tout en répondant aux attentes de ses parties prenantes et en les associant à la digitalisation de ses solutions.

 

5.4.1 Développer les activités et partenariats de manière éthique sur toute la chaîne de valeur

5.4.1.1 Enjeu prioritaire : éthique des affaires

Doté d’une plateforme d’intermédiation de premier plan, Edenred accompagne au quotidien les acteurs du monde du travail et se doit d’être un partenaire de confiance, en particulier lorsqu’il travaille avec les pouvoirs publics, les autorités et les institutions. S’engager dans une loyauté des pratiques telles que la performance éthique sur toute sa chaîne de valeur est un enjeu fort. Parmi les pratiques, le Groupe doit également lutter contre la corruption, prévenir le blanchiment d’argent et respecter le droit à la concurrence dans un secteur où il est leader.

 

5.4.1.1.1 Loyauté des pratiques
La Charte éthique

La Charte éthique d’Edenred, disponible sur le site internet du Groupe, présente ses grands principes. 13 thèmes sont abordés, parmi lesquels la protection des biens de l’entreprise, la sécurité informatique, la protection des données personnelles, le respect de la concurrence ou encore la lutte contre la discrimination.

Elle définit le cadre des comportements attendus au sein de l’entreprise. Elle s’applique donc à tous les collaborateurs du Groupe, ainsi qu’à l’ensemble des fournisseurs. Les responsables hiérarchiques participent à la transmission et à la sensibilisation au contenu de cette charte.

À fin 2020, 96% des collaborateurs du Groupe ont approuvé la Charte éthique et la majorité des filiales ont introduit une clause afférente au respect de cette dernière dans leurs contrats de travail.

 

Nombre de collaborateurs ayant approuvé la Charte éthique

133

 

Prévention de la corruption et du blanchiment d’argent

En 2019, sur la base d’une mise à jour de la cartographie des risques en matière de scénarios de corruption, la Direction de la Conformité du Groupe a révisé le guide de bonnes pratiques visant à prévenir et lutter contre la corruption dans toutes ses géographies, conforme à la loi relative à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique, dite « Sapin II ». Ce guide, traduit en plusieurs langues, a été complété par le lancement d’une formation en ligne aux risques de corruption à destination de l’ensemble des collaborateurs, ainsi que par le renforcement du dispositif de contrôle anti-corruption. Il s’accompagne d’une revue du mécanisme visant à permettre à d’éventuels lanceurs d’alerte de remonter toute suspicion de faits de corruption.

La Direction de la Conformité du Groupe a notamment la charge de l’accompagnement des filiales dans l’application de la conformité avec les lois et réglementations relatives à la lutte contre le crime organisé, le blanchiment de capitaux et/ou le financement du terrorisme.

La manière dont Edenred identifie et traite les risques liés à des mécanismes de corruption, blanchiment d’argent et/ou de financement du terrorisme est présentée dans la partie 4.1.2.5, en page 73 de ce document.